Haine à Beaumont.

Publié le 11 Avril 2014

Bienvenue à Hénin-Beaumont. Reportage sur un laboratoire du Front National, Haydée Sabéran, La découverte, Paris, 2014, 15 euros.

 

« Si le FN ne réussit pas, je me reconvertis dans le communisme » raconte Catherine à la journaliste de Libération pour Lille. Catherine est l’ex-amie de Farid, délégué CGT de Metaleurop. Elle votait Front National en secret. C’est dire la perte de repères dont sont victimes les habitants d’Hénin-Beaumont, cette commune du Nord Pas de Calais où le Front National fait ses meilleurs scores. Haydée Sabéran a labouré ce terrain décrivant la lente érosion du Parti Communiste : « A partir de la barrière c’était que des mineurs, donc des communistes ; » les errements d’un P.S tout puissant dans ce pays de mines ; et le travail de fourmi du F.N. Steve Briois, son candidat élu à la mairie depuis 20 ans, a changé la thématique principale du parti d’extrême droite qui est passé de l’immigration au social. « Marine Le Pen ne déclarait-elle pas : « Hénin-Beaumont c’est le symbole de l’abandon de la classe ouvrière par la gauche. » A ceci prés que cette enquête montre que la droite a autant fourni de troupes au F.N que la gauche. Dans cette commune de 27 000 habitants, il est devenu « banal, omniprésent, tranquille. »

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0
Commenter cet article