Assange et ses amis.

Publié le 23 Août 2012

A lire sur le blog du Diplo. On lira aussi La Guerre Civile Numérique de Paul Jorion chez Textuel. Un entretien sur le combat que se livrent les internautes et les états.

Jorion.jpg

 

Anonymous, de l’humour potache à l’action politique

Noir total : le 18 janvier, une myriade de sites Internet, dont l’encyclopédie contributive Wikipédia, baissaient le rideau pour protester contre le Stop Online Piracy Act (SOPA). Sous couvert de lutte contre le partage de fichiers, ce projet de loi américain voulu par le lobby de l’industrie culturelle rendait possible une large censure de la Toile. Il fut ajourné. Le lendemain, le Federal Bureau of Investigation (FBI) fermait le site de téléchargement Megaupload, déclenchant une riposte du collectif Anonymous : les sites de la Maison Blanche et d’Universal Music, notamment, étaient touchés. De New York au Caire en passant par Tunis, des réseaux virtuels à la rue, une nouvelle culture de la contestation a émergé. Ceux qui l’ont forgée découvrent à la fois l’étendue et les limites de leur pouvoir.

par Felix Stalder, février 2012 la suite sur....DIPLO

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0
Commenter cet article