Du côté de chez les ploucs.

Publié le 7 Avril 2010

 

 

Les petites villes rurales se sentant oubliées de tout ce qui fait les nuisances de la ville, cherchent à importer quelques uns des ces inconvénients. Devenir une ville fleurie en est un, c’est à dire envahir de géraniums les parterres dans des monoblocs ocres. Si ce n’est fait, éclairer toute la nuit le moindre hameau inhabité de ses confins. Dernière mode, s’équiper d’un grand panneau électronique d’information annonçant les fêtes votives, les comices agricoles et le cinéma. Avantage de cet investissement assez conséquent pour une petite commune, montrer que l’électricité est bien arrivée dans des rues vides la plupart du temps et qu’ici on est pas des ploucs. On trouve ainsi une Vente de bureaux d'écoliers pour le sou des écoles . La température et l'heure vous sont donnés en plus d'un "Bonjour à Ploucville et merci de votre visite" On peut aussi ajouter des pistes cyclables qui n’ont pas de continuité, et clou du spectacle, installer un feu tricolore à une intersection où ne se croise que deux tracteurs aux heures de pointe. En ce moment sur un de ces panneaux d'une ville dont je tairais le nom par respect pour sa fourme, s'affiche des messages du type: Faites du tri, recyclez vos déchets, ramenez vos lampes usagers, faites suer le burnous etc...Mamamia gorgonzola!

Rédigé par Goby

Repost 0
Commenter cet article