Euskarra.

Publié le 27 Janvier 2013

Depuis peu je suis sujet à des hallucinations. Ca ne vous étonne pas, me direz vous. Certains avaient déjà remarqué cette facheuse tendance à voir dans une demande d'aumentation de salaires chez des emballeuses du Poitou le début d'une révolution mondiale. Là c'est autre chose: vendredi dernier, sur les coups de midi je me dirige comme tout consommateur français vers un DAB, un distributeur de sous, qui fait dire en Afrique que les murs donnent de l'argent en Europe, pour retirer un peu de cash. J'envoie la carte dans cette machine qui appartient à un groupe dont l'emblème est un petit rongeur réputé conservateur convulsif de noisettes.

Là tu trouves que c'est peu long pour dire quoi, au juste?

Donc je mets la carte et la machine me prosose deux langues pour retirer des dragées. Un, le français, bon ça j'ai l'habitude et de l'autre côté, et là j'ai eu un gros doute... en euskarra. Je vous dit pas ma tête. J'ai senti l'impot révolutionnaire me tirer par la peau des fesses comme jamais. Ils m'avaient retrouvé!

Gardant mon sang froid, (il faisait  trois dégrés à Clermont Ferrand donc je n'avais pas grand mérite) j'accepte la transaction avant que la machine ne se mette hors service. Etonnant , non?

Je ne suis plus jamais retourné à ce distributeur qui avait à la bonne, Aurore Martin, je présume.

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0
Commenter cet article