La censure internet touche l' Auvergne.

Publié le 3 Juillet 2012

Un scandale affreux et inadmissible qui touche à nos coeurs purs d'auvergnats!

 

Depuis 2 mois, les abonnés à ma liste de diffusion hébergés par gmail ne reçoivent plus mes chroniques, tout simplement parce que gmail bloque tous les messages émanant du serveur qui abrite mon blog. S’il m’est fort désagréable de voir revenir les courriels expédiés, en tant que lectrice, je n’apprécierais pas qu’un tiers décide de façon autoritaire – et pour tout dire arbitraire - de ce que je dois recevoir et lire.
Bien sûr ne suis-je pas la seule à pâtir de ces filtres et le moyen de contourner l’obstacle serait alors de passer par une plateforme de routage reconnue, moyennant finance évidemment. Adieu donc la libre gestion et l’autonomie.
Pour aller plus loin, cette mésaventure interroge sur les tendances d’évolution des usages d’Internet. Je ne puis que vous inviter à lire le récent article “Facebook et le « temps de cerveau disponible »“ paru sur le site de Libération. L’auteur, Yohan Boniface, au-delà de l’implacable développement tentaculaire de Facebook, pointe notamment du doigt l’émergence de ces intermédiaires, très intéressés sur le plan financier, entre fournisseur de contenu et internautes, avec les risques de censure et d’auto-censure que cela comporte.

Élisabeth de la Fontaine

 

À tout de suite sur anachronique.fr !

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0
Commenter cet article