Publié le 21 Février 2014

Les requins sont aussi une espèce en voie de disparition mais pas dans le monde de la banque et de l'industrie. L'association ATTAC a choisi cette année de cibler trois sociétes particulièrement carnivores d'emplois, et de vies humaines: Unilever que combattent encore les Fralib en Provence, BNP Paribas et Sociète Générale. Le kit bourré d'autocollants est simple à utiliser, joli et plaira aux enfants. Un beau produit de communication mais est-ce là le sens de nos luttes? enfin allez y voir...http://www.lesrequins.org/

 

Sinon, demain 22 fevrier 2014, on passera directement à la pratique avec une journée Zapatiste à Marseille:

 

Nous vous invitons à venir nous rejoindre au Dar Lamifa, 127 rue d'aubagne à Marseille, pour les 20 ans de l'insurrection zapatiste.
Dès 15H un atelier pour petits et grands "Viens dessiner ton affiche en solidarité avec les zapatistes"
19Hrencontre avec George Lapierre sur l'escuelita zapatista. Cette discussion se poursuivra en mangeant un poulet au mole (Très bon parait-il ...quand ce n'est pas au chocolat)
22H DJ Terror ( Ca fait peur) envoie la cumbia sur les platines.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 15 Février 2014

Comme dirait l'ami Patxi,aprés une bonne bière, il faudrait vous abonner de force. Mais bon j'ai pas trop le temps et pas forcèment l'humeur...par contre un petit message pour vous dire d'acheter Article 11 en kiosque pour les papiers sur les assistantes sociales du 93 en grève, pour le papier sur l'éducuteur Thierry Pelletier qui fait un bon retour sur sa vie déglinguée de rocker et qui écrit comme un dieu. Alors dites le autour de vous, surtout si vous connaissez des travailleurs sociaux. Ensuite si la grève vous semble la seule façon d'arrêter ce putain de système qui nous fout les ch'tons tous les jours, qui fait qu'on se sent libre avec un iphone fabriqué à un dollar par un asiatique, qui couté la sueur de deux africains au fond d'une mine de minerais rares, et fait soufflé trois pauvres commerciales tunisiennes pendant que quatre zouaves de chez nous se sont contorsionnés à nous le vendre avec des sourires chloroformés, alors donnez un petit sou pour lire le papier de Thomas Franck dans le Diplo, décrochez vous la machoire avec la page sur les Bonnets Rouges qui rejoint les éclaircissements du dernier CQFD sur ce mouvement populaire.

Les titres du 20 heures.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 11 Février 2014

L’Equitable Café, 54 cours Julien, 13006

 

1. Exposition photos du 10 au 24 février

1994 - 2014 Vingt ans de Résistance Zapatiste

expositions photo « L’éducation autonome » & « La Escualita des Zapatistes » de Manu

Ces activités sont organisées par le collectif Mut Vitz Marseille et un groupe de personnes solidaires des zapatistes.

Mardi 11 février à 19h Inauguration de l’expo
• discussion sur les 20 ans de Zapatisme : histoire, valeurs et actualité du
mouvement avec Manu et des militant-e-s solidaires des Zapatistes • Lectures Zapatistes par Anne Deval
• 21h : concert de Duo Caminantes

1994 / 2014 - 20 ans de Résistance Zapatiste

C’est quoi déjà les zapatistes ? 
Le 1er janvier 1994, l’EZLN (armée zapatiste de libération nationale) prenait par les armes plusieurs villes du Chiapas dans le sud du Mexique, déclarait la guerre au « mauvais gouvernement », et clamait « ya basta ! », « assez ! » d’injustices, d’exploitations, de discriminations, de pauvreté.
Déposant les armes quelques semaines après, les zapatistes choisissaient de continuer la lutte pacifiquement et avec la société civile mexicaine et internationale, pour exiger l’autonomie des peuples indigènes du Chiapas et le respect de leurs droits et revendications : Travail, Terre, Logement, Alimentation, Santé, Éducation, Indépendance, Liberté, Démocratie, Justice, Paix.
Les accords de San Andres, signés en 1996 entre l’EZLN et les négociateurs gouvernementaux, satisfaisaient les exigences des zapatistes. Mais ils n’ont jamais été appliqués par les gouvernements successifs.
Au contraire, les zapatistes souffrent d’une répression constante (incursions militaires sur leurs territoires, emprisonnements, etc.), comme la plupart des mouvements sociaux et indigènes du Mexique.
Malgré le harcèlement politique et militaire, les zapatistes ont récupéré le contrôle sur une partie des territoires ancestraux de leurs peuples. Ils ont collectivisé des terres accaparées illégalement par des grands propriétaires terriens, et ont mis en place leurs propres systèmes de gouvernement, de santé, d’éducation, de justice.
Le fonctionnement égalitaire, démocratique, libre et solidaire qui régit toutes les initiatives et activités zapatistes font de leur mouvement un exemple unique au monde de société libre de toute forme de domination.
...

Toujours soucieux de partager leurs expériences et leur combat,
les zapatistes ont impulsé et participé à de nombreuses dynamiques internationales.
La dernière en date est la « escuelita » (petite école), sorte d’université populaire tenue dans les communautés zapatistes, où des gens du monde entier sont allés découvrir l’organisation politique, sociale et économique mise en place par les zapatistes.
Venez apprendre, échanger, soutenir, critiquer ou vanter ce mouvement lors de différentes activités organisées en février.

Zapatouna.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 8 Février 2014

ou de Gémenos..un papier sur Regards.fr à propos des Rencontres des travailleurs de Fralib et de toute l'Europe fin janvier.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 5 Février 2014

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2014

Sur le site de Regards.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 18 Janvier 2014

« Le Vent de la Révolte » film documentaire réalisé par Alèssi Dell’umbria

Je tente de produire depuis plusieurs mois un documentaire sur les ravages de l’implantation de parcs mono-industriels éoliens au sud Mexique qui est réalisé par Alèssi Dell’umbria. Malheureusement les films engagés ne font pas recettes en ce moment, on a donc décidé de lancer un appel à souscription pour finir le film, alors c’est là que j’ai besoin de vous, il faut bien quelques premiers pour mettre la main à la poche et donner envie aux autres...

Si vous avez 15€ à dépenser (vous mettez pas dans le rouge non plus !), allez sur le lien suivant et suivez les instructions c’est très simple :
http://fr.ulule.com/vent-revolte/

et pour plus d’infos sur le projet on a fait une petite présentation en film qui est en ligne :
https://www.facebook.com/Leventdelarevolte

Merci pour votre aide et belle journée !

« Le Vent de la Révolte » est un film documentaire engagé sur les communautés indigènes bouleversées par l’industrialisation de parcs éoliens dans l’Isthme de Tehuantepec au Mexique. Sur place, les populations se mobilisent pour la défense de leur territoire, pour préserver leurs modes de vie. Au travers de la rencontre avec des personnages impliqués dans le conflit, pêcheurs, paysans, croquis d’une situation qui pointe les dérives des accords de Kyoto.

La suite sur http://fr.ulule.com/vent-revolte/

Alèssi tourne un film.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 11 Janvier 2014

Titre prémonitoire annoncé en décembre par le Diplo. Aprés le pétard Hollande gayet...on comprend mieux les enjeux médiatiques modernes.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2013

Je milite toujours pour ce cher papier alors si vous vous intéressez à la boxe du côté gauche, un de mes papiers est dans le Diplo de décembre, qui lui aussi a besoin de lecteurs papier. Si par contre vous êtes plutôt Formation syndicale, un papier déconnant est dans le Ravi très bon mensuel provensal. Pour les reste, restons sobre...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2013

Un blog déconnant vu d'Auvergne.

Voir les commentaires

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0