Reclusion à perpétuité.

Publié le 18 Août 2013

Le petit potager.

Dans la prison de Pianosa il y avait un condamné à perpétuité qui cultivait depuis plus de vingt ans, avec un soin extrême, un potager. Mais chaque nuit les gardiens du pénitencier lui volaient ses artichauts.

Finalement, le prisonnier, inconsolable, déposa une requête pour avoir un fusil de chasse afin de défendre son potager.

Nicola Valentino, Réclusion à perpétuité, Editions de la différence, 2012.

Rédigé par Louise Mitchell

Repost 0
Commenter cet article